La vie Communale

Origine de Notre Commune

ORIGINE DU NOM

SERMAISE : les Habitants s'appellent les Sarmates.

    A partir du 1er siècle av.J.C. les Sarmates formés de quatre tribus nomades majeures (les Lazyges, les Urges, les Roxolans et les Scythes royaux) dominent la steppe européenne. Cavaliers émérites, ils sont à l'origine de la création de la 1ère cavalerie lourde du monde avec leurs chevaux recouverts d'armure (les Cataphractes). Inventeurs de l'étrier, hommes et femmes confondus étaient de terribles guerriers, craints et redoutés. Il était d'usage qu'une femme sache se battre ou chasser comme un homme et ne pouvait se marier que si elle avait tué au combat un ennemi, d'où le mythe des amazones.  Elles étaient considérées dans la vie ou dans la mort comme leur égal, comme le prouve leurs tombes parées et  richement dotées de bijoux et d'armes identiques à celles des hommes. 

     Battus par l'empereur Romain Marc-Aurèle en 175 ap.J.C, les Sarmates sont soumis à la fédération. Ils ont  l'obligation de servir sous les couleurs de Rome pendant  20 ans, avec en contrepartie la possibilité de résider dans l'Empire. Chaque chef de tribu devait donner à l'Empire un de ses fils, noble et de haute lignée, plus un certain nombre de guerriers (8000 rien que pour les Lazyges). 5500 d'entre eux ont servi sur le mur d'Adrien en Grande Bretagne, et  étaient commandés par un "Dux Bellorum". Selon la légende un certain Arturius et une poignée de fidèles compagnons d'origine Sarmate formeront plus tard les chevaliers de la Table Ronde...

      Des forts relais avaient été établis par décret de l'empereur pour protéger la voie romaine  "Via Agrippa"  (route de Tours) construite en 40 après.J.C. Trois des cinq villes, dont la nôtre, portant le nom de Sermaise en France le doivent à ces établissements militaires. Ils avaient l'appellation première de "Sarmatia" ou "fundum" (fondation). Il faut savoir que le nombre de soldats Sarmates envoyés dans ces relais était estimé à environ 500 individus. 

      Aux environs de l'an 300, le royaume des Sarmates qui s'étendait de la Mer Baltique au nord et à la Mer Noire au sud a été détruit par les Gohts. Pourchassés par ces derniers, ils font partie des peuples orientaux qui ont pris part  aux grandes migrations précédent la chute de l'Empire Romain. Venus du Haut Caucase près des bords de la Mer Noire, ils se sont naturellement installés sur notre commune aidés en cela par l'implantation militaire précédente et y ont fondé notre village!

       Sermaise représente alors la limite de leur implantation orientale en France. Leur arrêt a été conditionné par la rencontre d'autres peuples: les Saxons, les Brittons et surtout les Andégaves (Angers).
      Sous LOUIS XIV, dans certaines familles souches de la commune on trouvait encore lors de naissances quelques individus aux yeux bridés et au teint mat issus des grandes migrations qui ont accompagné ces nombreux mouvements de population.

        Photo / Bas-relief  représentant un cavalier Sarmate en pleine charge.

 

 

Accès rapide